Anonyme

Je suis moi-même une (jeune) femme, joueuse récente dans le JdR (moins d’un an) et je joue actuellement avec des amis via roll20 (qui sont tout aussi débutant que moi). A ce moment, je suis la seule MJ pour jouer à Pathfinder.
Avec eux, tout se passe bien. On s’amuse, mes joueurs parfois aiment me taquiner mais je ne pense pas que ce soit parce que je suis une fille. Cependant, j’avoue quand même que j’ai beaucoup de remarques (salaces) à chaque fois qu’une PNJ entre en jeu, ce qui est assez désagréable à la longue. Mais globalement, tout se passe très bien.

Cependant, lorsque j’ai commencé à maîtriser, nous jouions avec un autre ami (qui lui, joue depuis longtemps au JdR). Là encore, je faisais la MJ (pour la toute première fois). Mais cet ami était du genre à faire n’importe quoi, ne jamais m’écouter, dessiner sur la carte (que j’avais mis longtemps à faire et qu’il m’obligeait à refaire étant donné qu’il dessinait sur mes traits et que assez souvent ça buggait et ça effaçait aussi la carte que j’avais faite). Un jour, les autres joueurs, ainsi que moi, avons décidé de lui dire très clairement que c’était chiant (étant donné qu’il ne comprenait pas quand on lui disait gentiment).
Il m’a répondu que lorsque je m’énervais ou que j’essayais d’être sérieuse ou des choses comme ça, il ne pouvait pas me prendre au sérieux. Parce que je n’ai pas une voix grave etc. etc.

Encore avant, alors que c’était lui le MJ, il a voulu m’interdire de jouer une PJ (femme donc) parce que c’était un univers de mec dans lequel nous allions jouer (Cthulhu), il m’a sorti des arguments historique que je lui ai prouvé être faux mais il n’a pas voulu l’admettre. Au final, j’ai dû être obligée de faire une jeune femme de famille riche, qui utilise ses charmes pour arriver à ses fins et qui est soit disant « rebelle »…

Ces deux expériences ont été assez désagréables. Nos liens sont désormais tendus mais j’ai de la chance d’avoir pu continuer de jouer avec mes autres amis qui, eux, s’en fichent que je sois une fille ou non. Ils me parlent comme avec un mec et me ne me traitent pas différemment. Mais j’ai déjà vu sur des forums des postes tel que « Est-ce que ce JdR convient aux femmes et aux enfants ? » et je trouve ça à chaque fois très désagréable et dégradant (femme ≠ enfant).

Publicités

Caroline

[Avertissement : Viol]

Au cours d’une partie de JdR, je suis la seule fille autour de la table. Je joue un personnage féminin, ce que j’ai toujours fait.
Un PJ lance les dés pour savoir si son personnage réussit à violer le mien. Le MJ le laisse faire. J’ai quitté la table de jeu. Tout le monde a ri : « C’est bon, c’était de l’humour ! »

Au cours d’un GN, un joueur me plaque contre un arbre et simule un acte de viol. Je n’ai rien pu faire. Je suis restée sans voix. Le joueur s’est excusé à la fin du GN. Je me suis sentie mal longtemps.

Quand je maîtrise un JdR sur table :
« C’est cool de voir une fille qui maîtrise aussi bien ! »

Appel à témoignages !

Amies rôlistes, la parole est à nous !

Moments gênants, remarques déplacées, sexisme ordinaire, répétitions de petites choses qui font tiquer ou expériences carrément limites…  Mais aussi instants de réflexion, moments de fierté, bonnes surprises ! Si vous avez des témoignages à nous faire remonter nous serons heureuses de les publier.

Adressez vos témoignages, signés ou anonymes, à etpourtantellesjouent@gmail.com ou @ellesjouent sur Twitter !