Anonyme

Une bonne vieille partie de JdR dans un monde fantastique. J’ai choisi de jouer une jeune femme qui, enfant, faisait partie d’une troupe de saltimbanques et cambriolait les maisons des riches bourgeois. À 11 ans elle s’est faite surprendre par le propriétaire d’une maison, un maître d’arme, qui l’a gardée comme élève. Il l’a élevée et entraînée de façon très stricte, afin qu’un jour elle puisse l’aider à se venger de ceux qui avaient assassiné sa femme et son enfant.

En cours de jeu il est question de la potentielle virginité des perso féminins. Pas celle des hommes, puisqu’il s’agit de savoir qui va coucher avec un grand méchant, hétérosexuel. J’explique que non, niet, mon perso est vierge et badass en combat, elle n’est pas du tout là pour coucher.

Réponse du MJ, qui est un bon pote en qui j’ai confiance, qui n’a pas du tout réfléchis au fait que c’était Lourd (le connaissant, s’il avait pris le temps de réfléchir il n’aurait jamais sorti une chose pareille) : « Oh bah non, ton perso a fait partie d’une troupe de saltimbanques jusqu’à ses onze ans ? Elle est forcément passée à la casserole un paquet de fois. Elle n’est pas vierge. »

Énorme malaise pour moi, même si personne à table n’a semblé le sentir. J’ai essayé d’argumenter puis, comme le MJ continuait à prendre ça à la rigolade en mode « passer à la casserole » j’ai laissé tomber, préférant qu’on passe à autre chose.

Il y a plusieurs niveaux de malaise :

* Dans un JdR avec des PJ entièrement créés par les joueuses et joueurs, tout à coup on m’explique que non, je ne décide pas du passé de mon personnage parce que c’est histo pour les filles saltimbanques de se faire violer. C’est un monde avec de la magie mais être histo c’est important.

* Je suis une femme à qui on impose d’avoir une perso de femme qui a été violée. En prime enfant, parce que la pédophilie c’est trop sympa dans un background. Sauf que le champ lexical utilisé normalise l’idée de viol. Genre à cette époque c’est bon, c’était la norme, c’est pas bien grave lolilol.

* Comme mon personnage a été forcée à se prostituer enfant, c’est bon, elle peut coucher avec un PNJ afin d’obtenir des informations. Alors que j’ai volontairement créé un PJ orienté combat, discrétion, ni joli ni intéressé par la romance ou la sexualité.

Je le répète : c’était une table composée de mes copains. Des gens pas du tout sexistes en théorie, qui seraient outrés qu’on minimise un viol ou la pédophilie, mais pour qui m’imposer un background de ce type ne posait aucun problème, sous prétexte que « ce n’est qu’une partie de jdr, c’est bon quoi, et puis c’est histo ».

Une réflexion sur « Anonyme »

Les commentaires sont fermés.

%d blogueurs aiment cette page :