Anonyme

[TW viol, violence sexuelles, sexisme]
J’ai 20 ans lorsque j’écris ce témoignage et j’en avais 16/17 lorsque ma pire expérience de JdR est arrivée.
Mes débuts dans le monde du roleplay datent de mes années collèges et j’ai pu expérimenter mon premier JdR papier lorsque j’ai obtenu mon brevet. J’avais donc de l’expérience dans le domaine lorsque, à un séjour dans un chalet avec des connaissances et mon petit ami de l’époque, l’organisateur se propose pour faire le MJ. Nous étions entre fans de My Little Pony: Friendship is Magic, l’univers se porta donc sur celui du dessin animé, même si nous nous doutions que nous n’allions pas nous restreindre sur les insultes ou les blagues graveleuses.
Je décide donc de faire une pégase nommé Iron Wrench, seul personnage féminin du groupe. Ce sera l’experte en tout ce qui touche le bricolage, la réparation et malgré qu’elle ait un caractère bien trempé, ce n’est pas non plus une bagarreuse. Dans l’équipe, nous avions aussi un cliché du cool kid des années 90 (joué par mon ex), un barde qui chante mal, un guerrier qui a la trouille du sang et un docteur assez cynique (à la Dr. House). Au vu de l’équipe, on nous promets donc un RP assez fun et qui est très loin d’un univers grimdark. Nous avions tous un objet magique que l’on pouvait choisir, j’ai donc décidé que ma Iron aurait une boite à outil qui ferait apparaître ce qu’elle avait besoin.
Le RP commence par une mise en contexte : nous devions chercher une relique dans une montagne perdue. Dès le premier combat, le MJ montre enfin ses intentions puisque dès mon premier échec de dés est une tentative de viol… On joue depuis même pas 5 minutes et mon personnage se retrouve déjà résumé à son vagin. Heureusement, un jet bien placé permet à mon perso de se défendre et de défoncer son agresseur. Nous avançons dans l’histoire, le MJ met en place un système de temps qui fait que l’on se retrouve assez rapidement en pleine nuit. Avec les autres joueurs, on décide de faire des tours de gardes et mon perso commence à dormir profondément. Le poney qui était censé surveiller les alentours s’endort suite à un mauvais jet et des griffons s’approchent du campement. Nous faisons tous des jets de dés et je me retrouve avec un échec critique… Et le cauchemar commence. Un des griffons se ramène vers mon perso et commence à la violer. Le MJ décrit de manière beaucoup trop précise la scène, se réjouit de chacun de mes échecs pour me défendre et je suis bouche bée, ne sachant pas comment réagir. J’avais la sensation d’être en dehors du jeu, vraiment pertubé·e, tandis que je « vois » mon personnage entrain de subir des trucs sordides. Je crois qu’il était même question de sodomie, mais je ne suis pas sûr·e. Les autres se réveillent évidemment en voyant la scène, et le médecin fait trois jets afin de savoir si il réussit à envoyer un tranquillisant : la dose, le lancer et le contenu. Réussite, réussite, échec. Au lieu d’avoir un tranquillisant, c’est un excitant, ce qui fait que le MJ commence à entrer dans  des détails encore plus sordides. Me voila à 16 ans en train d’imaginer mon personnage se faire violer si profondément que son vagin s’en retrouve presque à l’extérieur.  Je n’ai jamais aussi bien joué mon personnage qu’avant car j’étais tout aussi pertubé·e que ma pauvre Iron.
La suite résume tout aussi bien le sexisme du MJ. Après que le médecin m’ait vraiment bien soigné (merci sa chance), mon perso est obligé de se reposer, complètement traumatisée. Peu de temps après, une espèce de plante carnivore et se pointe et… avale mon perso (évidemment). Il a fallu que ça soit les AUTRES qui sortent mon personnage de là car le MJ refusait qu’elle se réveille. Je n’avais pas de chance certes avec mes dés, mais au bout d’un moment, si il voulait vraiment que je joue, il m’aurait fait une faveur, surtout après ce que je venais de subir. Et le RP s’est terminé sur mon perso (ENCORE) qui se fait capturer après un échec à la con de dé et j’ai passé littéralement le reste de la partie à devoir regarder les autres jouer. C’était très vicieux car plutôt que de me dire que je ne pouvais pas m’échapper, le MJ me laissait des pseudos chances de m’en sortir (yay je peux totalement m’échapper avec le corps ligoté, dans une cage et avec des murs qui se referment rapidement sur moi, quelle personne généreuse !).
Il m’a fallu quelques temps avant de réaliser le concentré de sexisme et de culture du viol que cette partie était. Elle m’a tellement traumatisé·e que j’avais du mal à vouloir rejouer, craignant que cette situation se reproduise. Heureusement, j’ai pu me trouver des rôlistes safe qui eux-mêmes étaient choqués par cette expérience, affirmant que c’était un très mauvais MJ. J’ai pu même me refamiliariser avec l’univers post apo en utilisant le même personnage mais en humaine, qui était vraiment considérée comme un personnage à part entière, finissant même à la tête d’un village de raider à la fin.
Ce fût très dur de remuer tout ça, surtout qu’avec le recul, j’aurais juste dû me barrer mais je ne pouvais pas. Je ne réalisais pas à quel point c’était une partie malsaine et misogyne. Mon copain de l’époque m’a même avoué que lui aussi cette partie l’avait mit mal à l’aise pour moi et je ne serai pas étonné·e que les autres participants réagiraient pareil.
 Le pire, c’est que le MJ à même osé me sortir que « c’est pas de chance, c’est tombé sur toi alors que je voulais le faire sur un des persos gars du groupe », ce qui puait déjà l’excuse bullshit à plein nez car seul mon personnage avait eu ce rapport au viol mais en plus sous-entendait que le viol masculin était tout aussi LOL.
Je n’ai plus eu de contact avec cette personne depuis.
Publicités