Anonyme

Un jour, un rôliste faisant partie de mes contacts virtuels m’a abordée en privé, sans crier gare, et en ces termes :

« Salut, une question : ton mari t’a trouvée dans quelle boutique ? »

Interloquée, je réponds prudemment.

Quelques phrases plus loin, je découvre ceci :

« T’as été classée geekette super sexy. »

Complètement abasourdie, je demande :

« Parce qu’il y a un classement en plus ?

– Ah oui et t’es tout en haut. »

Mais ce n’est pas terminé. Suite de l’échange :

« Tu crois que sur les salons, les geeks plein de testostérone ne regardent pas les filles, ils ne font pas que jouer, tu sais.

– Je ne saurais dire. J’y vais principalement pour jouer et voir les gens que j’apprécie.

– Ben oui, et pas mal d’hommes dont moi t’ont déjà regardée

– Je ne vais plus oser me rendre en festival.

– Oh, tu vas t’offusquer parce qu’un tas de mecs te trouvent plus plus plus que sexy ? »

À ce stade, je ne sais plus quoi répondre.

C’est carrément malsain.

Et lui de conclure sur un :

« Bon ben en tout cas, on pourra pas avoir ton clone, va y avoir des déçus »

J’ai supprimé cette personne de mes contacts immédiatement, sur les conseils d’un ami. J’étais choquée, nauséeuse.

Après cette histoire, j’ai hésité un moment avant de remettre les pieds en salon…

Publicités