Enora

Il y a quelques années, le site de témoignages « Machisme Hautes Fréquences » ouvrait ses portes virtuelles. Un peu comme ce blog, il visait à recueillir des témoignages de sexisme en milieu geek. Un jour où je m’étais prise la remarque de trop, je me suis attelée à leur écrire un billet pour parler du syndrome de la fake geek girl dans le milieu rôliste. J’y expliquais qu’en tant que joueuse, meneuse et créatrices de mes scénarios, je devais souvent montrer patte blanche face à des inconnus qui me faisaient passer des sortes de « tests » quand je les rencontrais, pour voir si j’étais bien « une vraie rôliste ».

Une femme a partagé mon article sur Facebook, en expliquant qu’elle se retrouvait dans ce portrait, et qu’elle faisait face aux mêmes réactions dans sa pratique.

Le commentaire qui a suivi sur la publication ? Un homme, qui répondait : « Mouais, enfin cet article ressemble surtout à un prétexte pour se la péter et caser qu’elle est meneuse et écrit elle-même ses propres scénarios… ».

Publicités