Caroline

[Avertissement : Viol]

Au cours d’une partie de JdR, je suis la seule fille autour de la table. Je joue un personnage féminin, ce que j’ai toujours fait.
Un PJ lance les dés pour savoir si son personnage réussit à violer le mien. Le MJ le laisse faire. J’ai quitté la table de jeu. Tout le monde a ri : « C’est bon, c’était de l’humour ! »

Au cours d’un GN, un joueur me plaque contre un arbre et simule un acte de viol. Je n’ai rien pu faire. Je suis restée sans voix. Le joueur s’est excusé à la fin du GN. Je me suis sentie mal longtemps.

Quand je maîtrise un JdR sur table :
« C’est cool de voir une fille qui maîtrise aussi bien ! »

Publicités